Imprimer cette page - retour a la page precedente

Les actions

Favoriser les échanges : rencontres entre les éleveurs
utilisant déjà cette technique et ceux projetant de le faire, visites
d’exploitations, comparaison des différents systèmes (vrac, balles
rondes…), journées d’information et de sensibilisation, voyages
d’études,
groupes d'échanges.


Accompagner les éleveurs :  Formations
spécifiques au séchage en grange (initier son projet, construire son
séchoir, récolte et ventilation...), formations en lien
avec l'élevage
et les prairies (alimentation, pâturage, espèces prairiales...),
information sur les subventions et conseils techniques.


Réaliser des études techniques et économiques pour les porteurs de projets : Différentes
études adaptés au stade d'avancement du projet (pré-diagnostic en début
de réflexion, avant-projet technique chiffré avec plans et estimation
du coût et étude économique pour vérifier la cohérence du projet dans le
système d'exploitation).



Développer et améliorer la technique
: suivi des installations de séchage, su
ivi de récolte, référentiels
économiques, recherche pour optimiser la technique et réaliser des
économies d'énergie, veille sur les matériels d'appoint et les
différentes technique de séchage, observatoire sur le séchage en
grange...


Communiquer et promouvoir le séchage en grange : Jeudis du foins
et autres portes ouvertes de fermes, salons agricoles, contacts avec
les médias, diffusion d'articles techniques, interventions scolaires,
site internet, page facebook…


Travailler sur la valorisation de l'outil de séchage et de la production : Séchoirs multifonction, étude de la mise en place d'une filière pour le lait issu d'une alimentation à base d'herbe et de foin.